5 Points qui m'ont aidé à terminer un roman !




Bonjour à tous !  Après plusieurs semaines d'absence, je suis très heureuse de revenir ici pour vous parler de cinq petits éléments qui m'ont aidé à finir mon roman.

En effet, je travaillais depuis fin 2017 sur un roman qui me tenait très à cœur, puisqu'il me permettait de faire la transition avec le précédent, beaucoup plus dur. Mon dernier né se voulait plus positif et plus joyeux, et il me tardait de vous le proposer. Seulement, comme tous les écrivains que porte la planète, j'ai été prise de nombreux maux que la plupart d'entre vous ne connaissent que trop bien : page blanche, stress, doutes, syndrome de l'imposteur, découragement... Vous voyez sans doute de quoi je parle ?

Le roman étant à présent publié ( pour les plus curieux d'entre vous, voici le lien : https://www.amazon.fr/dp/1983107646/ref=pd_ecc_rvi_2 ), je viens vous donner ces cinq points qui m'ont permis de venir à bout de ce roman .


1) : Une rigueur de travail ! 

Qu'on se le dise, écrire deux lignes tous les trois mois ne vous mènera pas très loin. A moins que vous n'ayez pas l'intention de publier vos écrits. Si ce n'est pas le cas, il vous faudra faire preuve de plus de rigueur et d'assiduité face à votre page et vous astreindre à un rythme plus soutenu. Pour ma part, je m'étais imposé de revenir chaque jour vers ma page, sans limite de temps. Par exemple, si je ne disposais que d'une heure, j'écrivais une heure, si je disposais de trente minutes, je les utilisais également. Mais tout doit être un bon prétexte pour vous mettre au travail, même si vous n'avez pas 6 heures d'affilé devant vous ! Le risque de laisser votre page trop longtemps à l'abandon est de ne pas réussir à vous remettre dans le bain lorsque vous y reviendrez. Du coup, pour éviter ce phénomène, tachez de revenir le plus souvent possible devant votre texte.


2) On fuit internet !

Je pense que nous sommes très nombreux dans ce cas. L'ennui est que pour écrire un roman, il y a très souvent une multitude de recherches à faire, parfois pour crédibiliser le lieu, les dates, cela peut être aussi des recherches historiques, des recherches médicales... Bref, nous avons toujours sur l'ordinateur de nombreuses fenêtres ouvertes en même temps que notre texte. Le plus dur dans tout ça est de ne pas laisser son esprit vagabonder et de rester bien concentré sur ses écrits. Alors le plus simple est de conserver uniquement les fenêtres utiles, comme un site de conjugaison si vous en utilisez un... Ou mieux encore, on ferme tout et on cherchera après ! Et tant pis pour le reste ! Vous chercherez votre prochaine destination de vacances lorsque vous aurez terminé d'écrire, ou ferez votre shopping en ligne plus tard ! Votre page est plus importante que tout dans l'instant !


3) Continuez de lire !

Ce point va sembler complètement saugrenu pour certains et pourtant... Si pour certains la lecture peut être une distraction vous éloignant de vos écrits, il faut bien reconnaître que la lecture est la nourriture parfaite de l'esprit et de l'imaginaire. Aussi, non seulement lire vous permettra de faire une coupure sur le plan mental et vous permettra de vous aérer la tête, mais en parallèle, vous rechargerez vos batteries créatives ! Faites le test !


4) Prendre des notes !

Je ne suis pas (malheureusement) le type d'écrivain qui travaille sur plan. Je vous jure, j'ai essayé, et je suis totalement bloquée ! Rien ne sort ! Alors, je travaille au feeling, en sachant quand même à quel fin le roman doit arriver. Du coup, pour ceux qui sont dans le cas de l'écriture au feeling, il est très utile d'avoir un carnet dédié à votre roman, sur lequel vous allez littéralement gribouiller tout ce qui vous passe par la tête et qui peut vous aider dans la rédaction de votre histoire. Parfois, au fil de l'écriture instinctive, des petites bribes d'histoire apparaissent comme des évidences dans nos esprits : notez-les tout de suite ! Un prénom ? Un lieu ? Un petit bout d'intrigue qui pourrait tout changer ? Notez ! Notez tout ce qui vous passe par la tête, cela vous permet de consulter ces notes dès que vous en ressentez le besoin, cela peut redonner un peu d'impulsion lorsque votre imagination se mettra en stand-by, et vous verrez que même sans plan, vous parviendrez, grâce à ces petites notes surgies de nul part, à la fin de votre roman !


5) Du positif !

Ce point me semble de loin le plus important ! Rien à voir avec la technique de l'écriture mais c'est à coup sûr ce point-là qui vous permettra d'aller au bout de votre roman ! Par là j'entends : soyez fiers de vous, félicitez-vous et conservez à tout prix un moral positif ! On ne le répétera jamais assez : le négatif attire le négatif, idem pour le positif. On peut tous succomber au découragement, surtout lorsque nous n'écrivons pas aussi vite et bien que nous l'aurions souhaité ! On peut aussi se poser mille et une questions sur la qualité de nos écrits, on peut aussi entendre de mauvaises choses sur nos écrits... Qu'importe ! Tous ces éléments extérieurs qui vous plombent le moral doivent rester à votre porte d'entrée, c'est primordial ! Je le conçois, rester positif n'a rien d'évident, car le quotidien est parfois loin d'être une partie de plaisir. Cependant, gardez en tête que votre roman a besoin de vous ! Autant que vous avez besoin de lui. Pour qu'il se construise à votre image et qu'il transmette les émotions et les messages que vous souhaitez donner, il est crucial de garder un état d'esprit conquérant. Après tout, cela n'a rien d'évident d'écrire un roman et ce n'est pas tout le monde qui le fait ! Alors félicitez-vous, récompensez-vous, autorisez-vous des plaisirs "parce que c'est bon pour votre créativité", nourrissez ce positif qui est en vous et qui vous permettra de garder le cap jusqu'au point final de cette histoire qui ne demande qu'à naître !

Amis des mots, à bientôt !

Commentaires

  1. C'est un sacré travail, bravo d'avoir su le faire. Rester loin d'internet est trop compliqué pour moi (j'ai un boulot dans l'informatique, je blogue énormément et les réseaux sociaux... Non, impossible! ^^)

    Satine's books

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Revue Littéraire : "Il était une lettre " de Kathryn Hughes

Chronique littéraire : "Ticket de Caisse" par Françoise Vielzeuf