Chronique littéraire : "Ticket de Caisse" par Françoise Vielzeuf


Bonjour à tous !

La chronique du week-end est là !! J'avoue qu'en ce moment, au niveau des lectures, je fais de belles trouvailles et donc je dévore bien volontiers les histoires. En voici une, terminée hier tout juste ... Et appréciée !

"Ticket de Caisse", écrit par Françoise Vielzeuf, est une histoire que j'ai trouvée relativement courte, mais qui se lit très bien, très facilement, qui est très prenante et pour ma part, il m'a fallu une poignée d'heures pour y vernir à bout.

Je tiens toutefois à vous avertir, le récit comporte de la violence dans les débuts du livre, avec notamment des violences sexuelles et quelques passages un peu trashs et sanguinolents. Je pense qu'il est important de le préciser lorsque l'on fait connaître ses lectures et qu'on les recommande, car nous n'avons pas tous le même seuil de tolérance.

Sarah est une jeune femme célibataire pleine de vie, qui a la jolie habitude de fréquenter la bibliothèque. Alors qu'elle rêve de lire la dernière création de son auteur préféré, elle se rend dans son lieu fétiche et parvient à emprunter l'ouvrage. A l'intérieur de celui-ci, elle va faire une drôle de découverte : un ticket de caisse sur lequel est inscrit un numéro de téléphone.

D'abord partie pour se servir du morceau de papier comme d'un marque page, elle va finir par contacter le numéro. Cette action sera une erreur terrible la menant tout droit aux portes de l'enfer.

Cette histoire raconte comment Sarah, jeune médecin, a échappé aux griffes d'un terrible prédateur sexuel. Prise au piège dans une maison isolée accessible seulement en barque, Sarah va vivre un enfer. Elle croyait rencontrer le prince charmant, elle va rencontrer un monstre. Un personnage effrayant très bien dessiné par l'auteur.

Secourue par un médecin de campagne, elle va lui raconter son récit et comment elle est parvenue à s'enfuir. Sarah et le médecin vont se lier d'une amitié douce et teintée de tendresse, donnant à ce dernier des envies de vengeance quant au prédateur dont Sarah a été victime.

La jeune femme vit tranquillement pendant quinze ans, son bourreau étant derrière les barreaux. Seulement, il finit par sortir et la plus grande crainte de Sarah est qu'il ne cherche à la retrouver à sa sortie de prison, pour mettre à exécution le plan qu'il avait quinze ans plus tôt, et qu'il n'a pas réussi à mener à bien : la tuer.

Sarah va t-elle échapper à la mort une seconde fois ? Va-t-elle retrouver une vie sereine ?
Ce livre propose une bonne intrigue, malgré qu'on ait l'impression que trop d'éléments de "réponse" ne soient donnés trop tôt. De plus, concernant la fin, je l'ai trouvée surprenante. J'ai été prise entre l'effet de surprise dans le sens où je ne m'attendais pas à ça, et un petit " Oh zut, c'est fini ? Il n'y a plus rien après ? Ah non, ça ne peut pas se finir comme ça, il me manque un truc !"... Vous voyez le genre ? Un peu en reste, et un peu mitigée concernant la conclusion.

Cependant j'ai été totalement prise dans l'action, j'ai tout simplement dévoré le roman, j'ai beaucoup aimé le fond de l'histoire et je recommande ce livre. Même si je suis restée un peu sur ma faim, je dois bien avouer avoir été littéralement embarquée par l'histoire, par le stress d'espérer que Sarah ne s'en sorte, par le personnage terrifiant qu'est Franck,  par le rythme donné à l'action et par l'environnement oppressant dans lequel évolue les personnages.

Un livre plein de suspens à découvrir sans plus attendre...

En espérant que cette lecture vous plaise autant qu'à moi.

Amis des mots, à bientôt !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

5 Points qui m'ont aidé à terminer un roman !

Revue Littéraire : "Il était une lettre " de Kathryn Hughes