Chronique littéraire : "Un monde ordinaire" par Elisa Lorello

Bonjour à tous !

J'espère que vous allez bien et que votre semaine à été bonne.
Voici ma chronique du moment, les amis, en espérant que cela vous donne envie de découvrir un ouvrage supplémentaire.

Je vous présente donc aujourd'hui "Un monde ordinaire", écrit par Elisa Lorello. Un livre que j'ai découvert comme beaucoup d'autres sur Amazon et lu sur Kindle.

Un beau volume de 350 pages pendant lesquelles nous découvrons et vivons aux côtés d'Andi, une femme attachante et bouleversante qui vient juste de perdre son mari, tué par un chauffard lors d'un accident de la circulation.

Honte à moi, j'ai appris, juste après avoir fini le livre, qu'il était la suite d'un autre roman, mais comme j'ai tendance à ne rien faire comme tout le monde et à être un peu tête en l'air, je ne m'en étais pas aperçu. J'ai désormais envie de lire le premier roman... C'était la petite parenthèse ...

J'ai beaucoup aimé ce roman pour l'histoire qui est tout d'abord mise en avant: une femme qui cherche à se reconstruire et qui tente de trouver un moyen ( voire plusieurs...), de vivre malgré cette terrible absence de l'être aimé, malgré cette injustice horrible de se voir privé de la personne qui rythme sa vie. Et alors que, au fil des mois, tout pourrait être un échappatoire, comme son travail comme enseignante, un amant éventuel en la personne de David, des projets à reprendre..., Andi va être confrontée au fait de malheureusement étouffer devant toutes ces petites choses qui faisaient son quotidien, ou qui pourraient à nouveau en faire partie.

Jusqu'au jour où elle va découvrir un secret bien gardé de son mari disparu : un livre qu'il avait commencé à écrire, et qu'elle va vouloir achever, dans le but de le publier en leurs deux noms. Un merveilleux hommage. Une mission dans laquelle elle se perd corps et âme au point de partir à l'autre bout du monde pour la mener à bien. Une quête de l'autre et de soi-même qu'elle va vouloir mener tout à fait seule.

Cette histoire est définitivement placée sous le signe de l'amour, et à de nombreuses reprises, le bonheur d'être aimée et d'aimer à nouveau, va frapper à la porte de la jeune femme. Mais lorsque le cœur a perdu tous ses repères, il y a bien une chose à retenir, et ce livre nous le rappelle merveilleusement bien de très nombreuses fois, c'est qu'il est difficile de donner de l'amour aux autres si l'on est incapable de s'aimer soi-même.

Ce roman m'a beaucoup parlé et émue, car c'est le genre d'histoire sans exagération dans laquelle il est facile de plonger complètement et même de s'identifier, ce type de tristes évènements qui peut toucher n'importe qui. C'est un roman qui donne beaucoup d'émotions et dont la sensibilité donne un caractère tout particulier à l'histoire : on visualise très bien les choses, on s'attache aux personnages et on espère un happy-end tout au long des pages !

 J'ai en revanche trouvé Andi vraiment ( beaucoup.....) trop indécise, provoquant des passages qui souvent se répètent ( oui je veux, non je ne veux plus, oui je veux, non je ne veux plus, et on recommence ... ) et cela m'a parfois gênée dans la lecture. Peut-être parce que je n'ai pas son caractère... Ou peut-être parce que j'étais vraiment (trop bien) plongée dans l'histoire !

C'est donc une belle découverte que je vous recommande, et qui j'espère vous plaira autant qu'à moi !

Amis des mots, à bientôt !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

5 Points qui m'ont aidé à terminer un roman !

Revue Littéraire : "Il était une lettre " de Kathryn Hughes

Chronique littéraire : "Ticket de Caisse" par Françoise Vielzeuf