Pourquoi j'ai succombé à la KOBO...


Bonjour à tous !

Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd'hui pour vous parler d'un appareil qui divise les amoureux de la lecture : la liseuse !

Ce petit appareil propose la lecture par voie numérique puisqu'il vous suffit d'acheter les livres en téléchargement pour pouvoir vous en délecter. Alors quelle est la différence, à part le format de lecture ? Qu'est-ce qui change ? Est-ce pratique, rentable, agréable ? Laissez-moi vous donner mon modeste avis dans les prochaines lignes...

Tout d'abord, je tiens à dire que l'année dernière encore, je me révoltais contre ces appareils qui proposent la lecture par téléchargement. Fervente amoureuse du livre papier, je ne voyais pas quel plaisir il pouvait y avoir à s'abîmer les yeux devant un énième écran ( télévision, ordinateur, tablette, smartphone, je me disais que notre vue allait encore pâtir de cette invention tout en nous privant du bonheur de tourner une page papier...). Et puis, c'était un tout, j'aimais et j'aime terriblement toujours le livre papier, je ne comprenais pas comment aimer ne plus sentir l'odeur du papier, la texture des pages, le plaisir de poser son livre, de l'ouvrir à nouveau, de l'emporter avec soi au détour d'une promenade...

Mais, le proverbe ne dit-il pas "Il ne faut pas dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau" ? Eh bien voilà qu'il y a quelques semaines, je lorgnais secrètement sur cet appareil sur le site de la Fnac, et on m'en a fait cadeau en début de semaine.

C'est tout simplement génial ! Moi qui avait bien du mal avec la liseuse, voici donc mon ressenti. La première chose c'est évidemment la place ! J'ai, en tant qu'amoureuse du livre, tendance à en laisser traîner partout où je passe, alors oui ça a du charme une maison avec des livres partout, mais quand on n'a pas la bibliothèque qui va avec, pour les stocker, c'est un souci. Là en l'occurrence, il est possible de stocker 3000 livres dans cette petite chose !

Ensuite, la vue : cet appareil ne fait pas de lumière. Je ne pourrai pas vous expliquer comment (pas le bac en électrotech, désolée...), mais l'écran de la Kobo n'émet pas de lumière, n'agresse pas les yeux et propose un éclairage réglable.  Plus de lumière aveuglante comme avec un smartphone ou une tablette, pour ma part, c'est un vrai plus !

Les livres sont très bien présentés, les caractères ne sont ni trop petits ni trop gros et en ce qui concerne le plaisir de tourner les pages, effectivement, là il faut toucher l'écran pour tourner, mais je trouve que cela n'enlève rien au plaisir de la lecture.

L'appareil en lui-même est assez petit et maniable, il fait environ 2 fois, 2 fois et demi la taille d'un smartphone, ce qui reste une taillé très modérée et donc ultra pratique à transporter partout, en tant que femme par exemple, je n'ai aucun mal à la glisser dans mon sac à main !

En ce qui concerne l'utilisation sur le plan général, on ne va pas se mentir, c'est le genre d'appareil dont il faut apprendre à se servir. Car si les fonctionnalités basiques et principales, comme acheter les livres et les lire, restent faciles à trouver, il y a plein de petites subtilités qu'il faut apprendre à trouver ou à manier : le réglage de l'éclairage sur la partie gauche de l'écran, créer en marque-page en cornant la page virtuellement sur l'écran en haut à droite, bref, tout un tas de petites choses qui se découvrent au fur et à mesure de l'utilisation...

En terme de rentabilité, je dois être complètement sincère : je dépensais beaucoup dans les formats papiers, et sur la Kobo, vous pouvez trouver des livres en téléchargement à des coûts vraiment moindres, vous trouverez même des livres en promotion aux alentours des 2€, parfois même moins, ce qui est un critère non négligeable pour quelqu'un qui lit beaucoup ! Il y a une économie énorme !

Je suis par ailleurs complètement d'accord avec le principe que cela peut malheureusement avoir une répercussion négative sur nos amis les libraires, c'est après à chacun en son âme et conscience de continuer à aller faire un coucou à son libraire de temps à autres pour y dénicher une trouvaille livresque et faire vivre les librairies...

Et pour la Kobo, il n'y a qu'à souhaiter que ça ne tombe pas en panne ces p'tites bêtes ...

Amis des mots, à bientôt !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

5 Points qui m'ont aidé à terminer un roman !

Revue Littéraire : "Il était une lettre " de Kathryn Hughes

Chronique littéraire : "Ticket de Caisse" par Françoise Vielzeuf